L’acte tutélaire des enfants de SCHALLER Christian après sa mort en 1728 : le chaînon manquant


recherches généalogiques / lundi, novembre 23rd, 2020

article rédigé dans le cadre du ChallengeAZ 2020

Grâce à Patrice, bénévole du Fil d’Ariane que je remercie encore ultra chaleureusement de s’être déplacé aux Archives Départementales de Metz en cette période, j’ai enfin dans les mains un document qui me permet de progresser sur une très ancienne hypothèse (et qui permettra aussi d’éliminer un certain nombre de contenus publiés sur des arbres Geneanet insuffisamment sourcés).

SCHALLER Christian, immigré autrichien ?

SCHALLER Christian est mon ancêtre SCHALLER le plus lointain figurant dans les registres de Moselle. Il y apparait pour la première fois lors du baptême de son fils SCHALLER Jacques le 28 septembre 1704 à Hoelling, commune de Bettviller.

Acte de baptême de SCHALLER Jacques, Hoelling, 1704

Son mariage avec sa femme ZINS Jeannette n’est pas documenté, il a eu lieu sans soute quelques mois ou années avant cette première naissance, mais les registres de Bettviller ne débutent qu’en 1704…

En 1707, il est témoin au mariage de SCHALLER Adam et WEISS Eve. Dans cet acte on peut lire les noms des parents du marié : SCHALLER Jacob et SUCK Christina, dont j’avais déjà retrouvé la trace dans le registre Autrichien de Dalaas, village d’origine des SCHALLER qui sont venus repeupler le Pays de Bitche après la Guerre de Trente Ans.

Acte de mariage de SCHALLER Jacob et SUGG Christina, Dalaas, 1670

Une des hypothèses est que SCHALLER Christian était témoin à ce mariage en tant que frère du marié, et donc qu’il était aussi un des fils de SCHALLER Jacob et SUCK Christina…

Mais je me retrouve face à plusieurs problèmes pour valider cette hypothèse :

  • je n’ai pas trouvé son acte de baptême dans les registres de Dalaas
  • son mariage est antérieur à la création des registres de Bettviller
  • les actes de décès de plusieurs SCHALLER Christian au 18ème siècle dans la région sont vraisemblablement des homonymes…

A la source de mon hypothèse

Faute de preuve écrite, j’ai essayé de me rappeler où j’avais lu cette information et quand j’avais jugé cette hypothèse suffisamment fiable pour l’intégrer dans ma généalogie.

Sur Geneanet tous les arbres qui comportent SCHALLER Christian lui donnent comme parents SCHALLER Jacob et SUGG Christina. Mais aucun ne donne une source fiable à cette filiation, à part parfois un lien vers un autre arbre Geneanet où l’info a été recopiée. Et si ça se trouve à l’origine cette info a été recopié dans mon propre arbre…

Le livre des familles de Bettviller n’apporte pas de réponse : les parents de SCHALLER Christian ne sont pas indiqués. Sans doute que les actes paroissiaux n’ont pas apporté cette réponse aux auteurs du livre.

En fouillant dans mes archives, j’ai finalement trouvé où j’avais lu pour la première fois cette filiation : dans la reconstitution des familles que M. GAMBS de Rimling avait effectuée et recopiée dans ses cahiers, et à qui j’avais rendu visite avec mon grand-père dans les années 90…

Reconstitution des familles de Bettviller par M. GAMBS

Il indiquait déjà SCHALLER Jacques et SUCK Christine, originaires de Dalaas – Tyrol, comme parents de SCHALLER Jean Christian.

Avec une source : Archives départementales de Metz : B 5937 du 14.2.1728 ! La première source fiable sur cette famille, que je découvre enfin 30 ans plus tard…

Le document tutélaire

La cote du document était la bonne. Aux AD de Metz, dans la série B des actes de justice, le B 5937 est un acte juridique du baillage de Bitche sur 8 pages.

Le premier acte date du 13 février 1728 à Bitche. Le juge tutélaire, Joseph MENIER, y écrit que » Christian SCHALLER, de son vivant maçon, décédé le 8 du mois courant, laisse 3 enfants mineurs, Anne Marie, Marguerite Catherine et Elisabeth SCHALLER, procréées de son mariage avec Jeanton ZINS sa femme, et dont la succession est assez opulente pour des gens de leurs conditions ».

« A quoi étant nécessaire d’y remédier pour le bien et l’intérêt dédits mineurs, il ordonne que Adam SCHALLER maçon de Bettviller, frère dudit Christian, Adam SCHALLER cousin germain aussi maçon à Hoelling, Joseph BERGER aussi maçon à Hoelling en qualité d’ami de Christian, Jean Marcel ZINS, laboureur à Hoelling, Nicolas ZINS laboureur à Petit-Réderching en qualité de frères de ladite Jeanton ZINS, et Jean Jacob SCHMITT laboureur à Gros-Réderching à cause d’Elisabeth ZINS sa femme soeur de ladite Jeanton, seraient assignés par devant moi à demain dix heures de relevé pour être d’entre eux créé et établi un tuteur et curateur si besoin est, auxdits mineures. »

Le lendemain tout ce beau monde s’est déplacé et est présent devant le juge, pour « établir un tuteur et curateur si besoin est aux cinq enfants dont trois sont mineurs ».

« … lesquels ont déclaré que ladite Jeanton ZINS est tutrice naturelle auxdits mineurs, et pour curateur la personne de Adam SCHALLER de Hoelling auxdits enfants mineurs de feu son dit frère, lequel a prêté le serment entre nos mains au cas requis et a coutumé et promis de bien fidèlement acquitter la commission et d’avoir soin de la conduite dédits mineurs et de leurs biens. »

« Ladite Jeanton ZINS nous aurait déclaré n’avoir fait aucun contrat de mariage, que par conséquent elle s’en voulait rapporter à la coutume qui lui apporte comme survivante les meubles à charge des dettes et de tout quoi. »

Tous les membres de la famille présents ce 14 février 1728 ont signé ou marqué le document. Les deux dernières pages sont la confirmation que le greffier avait bien assigné toutes les personnes nommées à comparaître dans l’étude dudit Maître MERCIER.

Ce qu’un acte aussi riche permet de confirmer

  1. SCHALLER Christian, maçon à Hoelling, époux de ZINS Jeannette, est décédé le 8 février 1728

Jusqu’à présent je n’avais pas trouvé la trace de son acte de décès. Quoiqu’il en soit, les autres dates de décès à Bettviller sont bien des homonymes : celui décédé le 3 avril 1712 à l’âge de 50 ans, comme celui décédé le 18 juillet 1733.

2. SCHALLER Christian a un frère nommé SCHALLER Adam, maçon à Bettviller, et un cousin germain nommé SCHALLER Adam, maçon à Hoelling

Les actes de mariage de ces deux SCHALLER Adam laissaient déjà supposer que SCHALLER Christian était de leur proche famille, ce document confirme désormais leur lien de parenté.

3. SCHALLER Christian et ZINS Jeannette ont 5 enfants vivants en 1728, dont 3 mineurs

J’avais déjà trouvé les actes de naissance de leurs enfants dans le registre des baptêmes de Bettviller, mais c’est toujours rassurant de recroiser l’information avec une autre source.

En 1728 deux sont majeurs : Jacques né en 1704 et Christine née en 1708. Les 3 filles mineures sont bien celles citées dans l’acte tutélaire : Anne Marie 16 ans, Marguerite Catherine 14ans, et Elisabeth 9 ans. Ils avaient aussi eu 3 enfants décédés avant 1728 : Adam, Barbe et Jean

4. La famille de sa femme ZINS Jeannette est entièrement décrite

L’acte liste les personnes convoquées et leur qualité, et c’est identique à ce que j’avais trouvé par les actes paroissiaux : ZINS Jean Marcel et ZINS Nicolas sont les frères de Jeannette, SCHMITT Jean Jacob est son beau-frère, ayant épousé sa soeur ZINS Elisabeth.

Et ce qui reste à prouver…

Question subsidiaire : il reste à distinguer les deux SCHALLER Adam, pour confirmer les parents de SCHALLER Christian. Mais comment ? Soit SCHALLER Christian est bien le fils de SCHALLER Jacob et SUGG Christina, soit il est le fils de SCHALLER Vitalis et DÖNTZ Maria. M. GAMBS indique dans sa reconstitution de famille que ses parents sont SCHALLER Jacob et SUGG Christina. Cela voudrait dire que son frère est le SCHALLER Adam qui épouse en 1707 WEISS Eve. Et que le SCHALLER Adam qui épouse en 1707 ZINS Barbe est son cousin.

Rien ne me permet aujourd’hui de conclure définitivement cela…

Un SCHALLER Adam est parrain de deux enfants de Christian : Adam en 1705 et Marguerite Catherine en 1714. C’est surement son frère, et celui qui devient curateur des enfants dans l’acte tutélaire. Sa signature sur les actes est très reconnaissable, et je la distingue bien sur l’acte tutélaire de la signature de l’autre Adam. Mais tout cela ne me permet toujours pas de savoir qui sont ses parents.

Ce qui me fait plus pencher pour SCHALLER Vitalis et DÖNTZ Maria :

  • ils ont eu 5 enfants à Dalaas, dont un Christian né le 8 septembre 1684
  • j’ai retrouvé les actes de baptême de 7 enfants de SCHALLER Jacob et SUGG Christina entre 1671 et 1692 à Dalaas : pas de Christian
  • les deux frères Christian et Adam auraient épousé les deux soeurs ZINS Jeannette et Barbe, ce qui se faisait couramment

Ce qui me fait plus pencher pour SCHALLER Jacob et SUGG Christina :

  • Christian est témoin au mariage de SCHALLER Adam avec WEISS Eve
  • Adam est témoin au mariage de son cousin SCHALLER Adam et ZINS Jeannette, si un frère avait aussi vécu Bettviller il l’aurait peut-être pris comme témoin plutôt que son cousin
  • si c’était le fils de Vitalis, il aurait tout juste 20 ans à la naissance de son premier enfant, se serait marié avant ses 20 ans (et avant les 2 Adam qui se sont mariés à 28 et 35 ans), et aurait quitté son Tyrol encore plus tôt… possible mais je n’en suis pas totalement convaincu
  • à l’époque de sa reconstitution, M. GAMBS n’avait pas connaissance des registres de Dalaas, mais a choisi cette filiation plutôt que l’autre, il a bien du trouver un autre indice quelque part…

Pour pouvoir conclure il faudrait, soit :

  • trouver l’acte de décès, s’il existe, de SCHALLER Christian le 8 février 1728 en espérant y lire son âge ou tout autre indice
  • trouver éventuellement l’acte de baptême d’un autre Christian dans la région de Dallas qui serait fils de SCHALLER Jacob et SUGG Christina (il y a un « trou » de 12 ans bizarre entre leur 2e et 3e enfant)
  • que d’autres descendants SCHALLER avec des idées géniales se manifestent pour m’aider à craquer cette énigme 🙂

Ce qui me rassure au moins, c’est que SCHALLER Jacob et SCHALLER Vitalis étaient frères, donc je suis déjà sûr que SCHALLER Christian est le petit-fils de SCHALLER Adam et WUNSTNER Barbara de Dalaas, dont j’ai retrouvé plus de 720 descendants.

Article similaires

Facebooktwitterlinkedinmail

3 réponses à « L’acte tutélaire des enfants de SCHALLER Christian après sa mort en 1728 : le chaînon manquant »

  1. Les actes de justice seigneuriale et de baillage de l’ancien régime sont des sources trop peu exploitées mais d’une telle richesse ! Beau travail d’enquête en tout cas !
    Je reconnais l’écriture d’Adolphe GAMBS. Son travail sur Rimling et le pays de Bitche est remarquable. J’ai des lettres qu’il avait écrites à mon père au début des années 1990 lorsqu’il commençait ses recherches généalogiques sur sa branche maternelle, originaire de Rimling.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *