Avec la famille LILJEGREN, mes premières recherches généalogiques en Suède


histoire familiale / vendredi, novembre 13th, 2020

article rédigé dans le cadre du ChallengeAZ 2020

La légende familiale raconte que l’arrière-grand-mère de ma femme, LILYGREEN Grace Hilda, née, mariée et décédée au Pays de Galles, avait des origines suédoises. J’ai profité de ma visite au salon Rootstech London l’an dernier pour tester plusieurs services généalogiques anglo-saxons et récolter des preuves de ces origines.

La famille LILYGREEN à Newport, Pays de Galles

LILYGREEN Grace Hilda est née le 20 avril 1897 à Newport au Pays de Galles, fille de LILYGREEN Augustus et O’LEARY Elizabeth, mariés à Newport le 23 septembre 1893. Ma belle-mère possède une photo du couple et de leurs premiers enfants, datant de début 1900.

Le recensement de Newport en 1901 apporte des informations précieuses sur Augustus. Son patronyme y est orthographié LILYGREN, il vit au 6 Dumfries Place avec sa femme et ses 5 enfants. Il est « ship carpenter « , charpentier de marine, a 33 ans, et est originaire de Suède, où il serait né vers 1868, donc la légende suédoise serait exacte !

Ils auront en tout 8 enfants :
– John Augustus en 1893
– Helena Agnes, dite Lena, en 1895
– Grace Hilda en 1897
– Olive Constance, dite Pop, en 1899
– Daniel Charles H. en 1901, décédé en bas âge
– Victor Thomas en 1902
– Blenda Elizabeth en 1904
– Augustus Lawrence en 1906

O’LEARY Elizabeth est décédée peu avant ses 40 ans, LILYGREEN Augustus épouse ensuite sa soeur O’LEARY Catherine, avec qui il aura un dernier enfant, Daniel Charles H en 1910. Les soeurs O’LEARY, bien que nées à Newport, sont comme leur patronyme l’indique originaires d’Irlande.

Le recensement de 1931 pour l’Angleterre et le Pays de Galles a été entièrement détruit pendant la 2ème Guerre Mondiale, et il n’y en a pas eu en 1941. Mais heureusement il existe un registre créé en 1939, pour produire des cartes d’identité : ce n’est pas un recensement, mais par contre il donne des dates de naissance précises. On y retrouve LILYGREN Augustus au 19 Argyle Street à Newport, veuf de Catherine décédée en 1934. Le document mentionne qu’il est charpentier, mais donne surtout sa date de naissance, le 22 avril 1867, mais sans indiquer le lieu en Suède.

Une dernière photo de famille montre un Augustus âgé avec à ses côté la toute jeune JENKINS Peggy, grand-mère de ma femme.

LILYGREEN Augustus décède le 9 septembre 1940 au 19 Argyle Street à Newport à l’âge de 73 ans, comme précisé dans le « will » dont hérite sa fille Helena Agnes, épouse SULLER.

LILJEGREN Johan August : marin suédois parti tenter l’aventure au Pays de Galles

Grâce à l’aide d’un généalogiste sur le stand Findmypast.co.uk à Rootstech London 2019, j’ai retrouvé LILYGREN Augustus dans le registres des équipages de marine marchande « England & Wales Merchant Navy Crew Lists 1861-1913« . J’y ai a appris que du 4 août 1888 au 11 juillet 1889, à l’âge de 22 ans, il a été « able seaman », matelot de 2ème classe, sur le cargo Lady Wolseley enregistré au port de NewPort. Et faisait auparavant partie de l’équipage d’un navire du nom de Brampton.

Mais surtout, avec sa date de naissance précise, j’ai pu depuis effectuer des recherches sur Familysearch.org pour essayer d’identifier son village natal. Et j’ai fini par le trouver dans un recensement en 1880 du village de Vickleby.

Il y apparait comme Johan August, né le 22 avril 1867 à Ljungby. Le terme « Oakt » devant son prénom signifie que c’est un enfant illégitime.

Les autres membres du foyer sont :
– OSLBON Edvin Mortimer, a priori son beau-père
– LELJEGREN Helena Johannisdotter, sa mère née le 20 mai 1843 à Söderåkra
– Victor Emmanuel, né en 1869 à Calmar, reconnu par E. OLSBON ?
– Carolina Aurora, née en 1872 à St Wickleby
– Ernst Henrik, né en 1874 à St Wickleby
– Axel Hugo, né en 1876 à St Wickleby

Il est aussi noté que Johan August est arrivé à Vickleby à l’âge de 3 ans avec sa mère et son frère Victor Emmanuel, le 2 mai 1870 en provenance de Calmar.

J’ai désormais sa date et lieu de naissance, ainsi que ceux de sa mère… Et c’est à partir de là que je vais découvrir que les archives suédoises sont riches, mais qu’il va me falloir de la patience et un bon traducteur pour déchiffrer la langue (répétez après moi : « skohl op de fruh » !).

Riksarkivet.se est le site officiel des archives Suédoises. La Digital Research Room permet d’accéder au catalogues des nombreuses archives numérisées, en particulier les registres paroissiaux.

J’y déniche les registres des naissances et baptêmes (Födelse- och dopböcker) de Ljungby, et le 22 avril 1867 l’acte de naissance de LILJEGREN Johann August, fils illégitime de Helena Jons dotter.

Il a été baptisé le 17 mai 1867. Dans la colonne « Dop-vittaen » je déchiffre d’autre noms : Johannis LIJEGREN et Marie NORBACK, peut-être les parrain et marraine ?

LILJEGREN Helena Johannisdotter

D’après les informations précédentes, la mère de Augustus aurait eu 2 enfants illégitimes, et aurait quitté Calmar pour Vickleby. En effectuant des recherches dans les registres des mariages (Lysnings- och vigselböcker) de Vickelby, je découvre son mariage avec OSLBON Edvin Mortimer le 15 mai 1870, et la confirmation du prénom de son père Johannis et de son année de naissance en 1843.

Avant de rechercher son acte de naissance, j’étudie la carte de Suède pour retracer les lieux de passage d’Helena :
– née en 1843 à Söderåkra sur la Mer Baltique
– naissance de Augustus en 1867 à Ljungby, à plus de 170km dans les terres
– naissance de Victor Emmanuel en 1869 à Calmar, à nouveau sur la Mer Baltique
– mariage en 1870 à Vickleby, sur l’île d’Öland

A la date indiquée, je trouve l’acte de baptême de Helena dans les registres de naissance de Söderåkra,

Elle est née le 20 mai, et a été baptisée le 25 mai 1843. Par contre dans la colonne suivante où je suppose trouver le nom des parents et/ou des parrains et marraines, je ne parviens pas à lire le nom LILJEGREN, compliqué pour remonter à la génération précédente…

Comme je suis bloqué, je cherche à me renseigner auprès de généalogistes qui seraient familiers des recherches en Suède, et je trouve sur Facebook le groupe Swedish Heart Genealogy, fondé par un généalogiste professionnel Suédois.

J’expose mon blocage, et on m’explique qu’à cette période il arrivait que les personnes changent de nom de famille, ou que les noms n’étaient pas transmis aux enfants qui pouvaient se choisir leur propre patronyme quand ils quittaient le foyer…

Sur son acte de naissance repéré dans un autre registre, le titre de la colonne m’indique bien que ce sont ses parents qui sont notés : Johannes Olshen TORPER et Maria NORBACK. Sur le groupe Facebook j’apprends aussi que « Båtsman » signifie que le père était batelier dans l’armée, et que les Båtsman avaient coutume de se choisir un patronyme différent de leur nom de naissance…

Mais c’est finalement MyHeritage qui va m’apporter une réponse et me permetre de progresser rapidement d’une génération : en ajoutant le nom de Maria NORBACK à mon arbre, MyHeritage me notifie qu’un acte Suédois correspond à mes nouvelles informations. Excellente nouvelle, MyHeritage a dans ses collections les recensement suédois indexés, consultables via un moteur de recherche !

LILJEGREN Johannis et NORBÄCK Maria

La correspondance trouvée via MyHeritage m’amène directement sur la page du recensement de Söderåkra de 1860, où je découvre un véritable filon : noms, dates et lieux de naissance des parents, et dates de naissance de 4 enfants dont Helena !

Helena est donc fille de LILJEGREN Johannes (on retrouve cette fois le « bon » patronyme), né le 26 juin 1807 originaire de Ljungby, et NORBÄCK Maria, née le 20 juillet 1812 originaire de Kristianopel. Leurs autres enfants sont :
– Andreas né en 1839
– Carolina Christina née en 1846
– Carl August né en 1851

Dans les registres des naissances et baptêmes (Födelse- och dopböcker) de Ljungby, je trouve l’acte de naissance le 26 juin 1807 d’un Johannes, fils de Olof ANDERSSON et Brita Stina OLOF dotter, baptisé le 5 juillet…

A nouveau a priori un changement de patronyme… et pour l’instant mes recherches dans les recensements avec les différentes variantes de noms n’ont rien donné.

Une des pistes, longue, fastidieuse et sans garantie de succès, serait de consulter une à une les centaines de pages des recensements de Ljungby, ou de trouver l’acte de mariage des parents… Je préfère laisser reposer cette branche suédoise pour l’instant et y revenir plus tard avec peut-être de nouvelles pistes de recherche.

Facebooktwitterlinkedinmail

Une réponse à « Avec la famille LILJEGREN, mes premières recherches généalogiques en Suède »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *