Marguerite Hemmert, brûlée pour sorcellerie


histoire familiale, recherches généalogiques / lundi, août 6th, 2018

Entre 1671 et 1673, le registre paroissial de Diemeringen relate plusieurs affaires de sorcellerie qui ont condamné une douzaine d’habitants de la seigneurie au bûcher.

Une de mes ancêtres, Marguerite, épouse de Anstett HEMMERT, a été condamnée et exécutée le 16 octobre 1673.

Voici l’acte du 16 octobre 1673 et sa retranscription  :

« Den 16. Octobris ist Ottilia Enßmingerin Wittlib sonsten vulgo Gerber=Ottel, Elsbeth, Niclaß Hänels des Unter Portners Frau, beede von hier, item von Dehling Hans Köppels des Würths Weib, namens Walpurg desgleichen, Louys Jenins Frau, Gertrud ; auch Ulrich Kieffers Weib Appolonia, und Anstett Hemmerts Frau Margaretha, der Zauberey halben, mit dem Schwert gerichtet, und die Cörper beym Galben verbrannt worden. »
Source: Archives du Bas-Rhin, Diemeringen, BMS, 1665-1715, 3E94/2, vue 99/220

Et voici la traduction française :

Le 16 octobre, Ottilia Enssminger Wittlib appelée d’ailleurs vulgairement Gerber=Ottel, Elsbeth, épouse du (UnterPortner = Sous-gardien de porte ?) Niclass Hänels, tous deux d’ici, de même la femme de l’aubergiste Hans Köppel de Dehlingen, nommée Walpurg, de même, Gertrud, femme de Louys Jenin; aussi Appolonia, femme d’Ulrich Kieffer, et Margaretha, femme d’Anstett Hemmerts, ont été exécutées pour sorcellerie et les corps ont été brûlés près du gibet.

A ce sujet, Didier Hemmert, directeur des Archives de Sarreguemines et descendant de cette même famille Hemmert précise : »En pays de frontière confessionnelle, il faut éviter les transfuges. Tous les moyens sont bons. L’élimination physique de Marguerite connait sans doute un arrière fond de cette nature. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *