Matricula offre la consultation gratuite de divers registres autrichiens, luxembourgeois, allemands, slovènes…


recherches généalogiques / samedi, novembre 14th, 2020

article rédigé dans le cadre du ChallengeAZ 2020

Matricula est un projet financé par l’Union Européenne, sous la norme ICARUS (International Center for Archival Research), qui numérise et diffuse gratuitement sur son portail des registres paroissiaux de divers pays, principalement en langue allemande.

Le site ne proposait à l’origine que l’Autriche et certaines régions d’Allemagne, mais a ajouté depuis plusieurs pays. Aujourd’hui l’Autriche, le Luxembourg et la Slovénie semblent être les pays les mieux couverts, et j’y ai déjà découvert des actes de certaines branches de mes ancêtres.

La couverture de l’Allemagne est encore très hétérogène et ne semble concerner que les paroisses catholiques. Mais Matricula peut être parfois un complément intéressant aux registres allemands déjà consultables sur FamilySearch, si vous avez la chance d’y trouver les villages de vos ancêtres. Et la page Nachrichten permet de connaitre les paroisses récemment ajoutées à Matricula. Par contre si vous recherchez des ancêtres allemands protestants, c’est vers la plateforme payante Archion que vous devrez vous tourner.

Mes recherches en Autriche avec Matricula

Comme de nombreux autrichiens se sont installés en Lorraine au 17ème siècle, j’ai plusieurs branches de mes ancêtres qui trouvent leur origines dans des paroisses du Tyrol ou du Vorarlberg. Et par chance ce sont des régions déjà très bien couvertes par Matricula.

Si comme moi vous avez des ancêtres au Pays de Bitche, il y a de fortes chances que vous découvriez la mention d’un village du Vorarlberg comme lieu d’origine après la Guerre de Trente Ans. Et la quasi totalité des villages du Vorarlberg sont désormais disponibles.

Matricula publie par exemple l’ensemble des registres de Dalaas, de 1640 à 1939, ce qui m’a permis de retrouver plusieurs générations d’ancêtres autrichiens, notamment la famille SCHALLER qui a quitté ce village vers 1700 et a émigré dans les villages de Bettviller ou Petit-Réderching dans le Bitscherland.

J’ai ainsi pu confirmer par les actes les villages d’origine de plusieurs familles d’ancêtres : les SCHALLER à Dalaas, les FLÖRY à Gaschurn et les DEMMERLE à Zams :

Dalaas, Vorarlberg, Autriche o 1641 – SCHALLER Jacob – 1792
Dalaas, Vorarlberg, Autriche x 1670 – SCHALLER Jacob – 1792
Dalaas, Vorarlberg, Autriche x 1670 – SUGG Christina – 1793
Dalaas, Vorarlberg, Autriche + 1695 – SUGG Christina – 1793

Gaschurn, Vorarlberg, Autriche o 1686 – FLORY Christian – 0974
Gaschurn, Vorarlberg, Autriche o 1655 – FLORY Claus – 1948
Gaschurn, Vorarlberg, Autriche x 1662 – FLORY Claus – 1948
Gaschurn, Vorarlberg, Autriche o 1662 – LERSCH Christina – 1949
Gaschurn, Vorarlberg, Autriche x 1682 – LERSCH Christina – 1949

Zams, Tirol, Autriche o 1649 – DEMMERLE Christian – 2000

Mes recherches au Luxembourg avec Matricula

Les Archives diocésaines du Luxembourg ont mis à disposition des généalogistes plus de 200.000 fichiers numériques issus des registres catholiques du 17e au 20e siècle. Si vous avez un ancêtre originaire du Luxembourg, il y a de grandes chances de le retrouver sur Matricula.

Le plus compliqué sera surtout de trouver le nom luxembourgeois de la paroisse si la nom a été francisé dans les actes français, ou si elle a été fusionnée dans les nouvelles paroisses crées au 19ème siècle au Luxembourg.

Par exemple, mon ancêtre PAULY Antoine, marié en 1701 à Farschviller en Moselle, est dit originaire de « Hachiville en Ardenne ». Une recherche sur Wikipedia me permettra d’apprendre qu’Hachiville est en fait la version francisée de Helzen en Luxembourgeois, ou Helzingen en Allemand.

Et c’est sur la page Helzingen – Hachiville que figurent les registres catholiques de la paroisse de 1672 à 1948.

Le premier registre contient les baptêmes, mariages et décès de 1672 à 1694.

Les registres ont été numérisés, parfois en couleur, avec un excellente définition. Rien n’est par contre indexé, mais les pages s’affichent rapidement et leur consultation est facile et très agréable.

Bonnes recherches, et faites-moi part de vos découvertes !

Articles similaires

Facebooktwitterlinkedinmail

4 réponses à « Matricula offre la consultation gratuite de divers registres autrichiens, luxembourgeois, allemands, slovènes… »

  1. […] A : Mon arrière-grand-père AST Antoine dans l’armée impériale Allemande lors de la 1ère guerre mondiale B : Histoires et photographies de la famille BECK de Etting au fil des siècles C : Estimer le degré de parenté grâce à l’ADN partagé exprimé en centimorgan D: Le bon roi Dagobert, mon ancêtre à la 42ème génération E: A l’Ecole Nationale des Chartes, aperçu de la formation « Généalogie approfondissement«  F : FamilyTreeDNA affine les origines ethniques issues de son test ADN G : A la recherche du couple GRAFF – SCHADENFROH : mes ancêtres bavarois introuvables H : Les haplogroupes sont désormais disponibles sur Geneanet ADN I : La formation de généalogie successorale de l’IFFG J : Jubilé de diamant de la reine Victoria en 1897 : la magnifique photo de la famille RUSSELL K : KELLER, NAFZIGER, GUNGRICH : les origines de mes ancêtres anabaptistes, mennonites et amish L : Avec la famille LILJEGREN, mes premières recherches généalogiques en Suède M : Matricula offre la consultation gratuite de divers registres autrichiens, luxembourgeois, allemands,… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *