New York 1846 : la famille WOLF de Achen débarque en Amérique


histoire familiale / lundi, novembre 16th, 2020

🇺🇸 american version
article rédigé dans le cadre du ChallengeAZ 2020

Le berceau de mes ancêtres WOLF est le petit village de Achen, où ils sont mentionnés depuis le début des registres paroissiaux au 17è siècle, et la majorité des branches descendant de WOLF Louis sont restées dans la région Lorraine et y sont encore installées aujourd’hui.

Mais au milieu du 19è siècle, quelques WOLF de Achen vont tenter l’aventure et partir pour l’Amérique.

Le voyage des WOLF vers New York

En 1846, le cultivateur WOLF Jean et sa femme WIEDEMANN Anne Marie décident de partir avec leur fille Anne-Marie âgée de 4 ans. Le père de Jean, WOLF Paul, 60 ans et veuf depuis quelques années, choisit de les accompagner et d’embarquer avec eux ses autres enfants, Anne Marie 30 ans, Lucie 22 ans et et Maximilien 19 ans.

Ce groupe familial de 7 personnes quitte Achen pour Le Havre, où ils embarquent sur le paquebot à voile Zurich, comme indiqué sur le manifeste du bateau signé par le capitaine Thompson (les listes des passagers arrivant en Amérique sont désormais consultables gratuitement sur le site FamilySearch). La traversée jusqu’à New York durera plus d’un mois, ce n’est que quelques années plus tard qu’elle sera de 15 jours avec l’arrivée des premiers paquebots à vapeur…

Extrait de la liste des passagers du Zurich

Ils atteignent New York le 13 mars 1846, et s’installent dans le quartier de Williamsburg à Brooklyn. WOLF Jean et WIEDEMANN Anne Marie y auront 5 autres enfants :

  • John Adam en 1847
  • Louisa Lucy en 1851
  • Margaret en 1852
  • Heinrich Sebastian en 1854
  • Elizabeth en 1858
Map of the city of Brooklyn

Au fil des années, Jean, désormais nommé « John » exercera diverses activités et la famille changera plusieurs fois de quartier. En 1855, il gère un élevage laitier dans Brooklyn. 5 ans plus tard, on le retrouver épicier dans le district Astoria dans le Queens. Et en 1870, il est devenu jardinier dans le quartier de Newtown (aujourd’hui Elmhurst).

John et sa ma femme Ann Mary décéderont tous les deux en 1880 à l’âge de 66 ans dans le Kings.

La première génération de WOLF américains

WOLF John Adam, l’aîné des enfants nés à Brooklyn, épouse vers 1874 BONNER Mary Ann. Ils s’installent à Hoboken, sur l’autre rive de l’Hudson dans le New Jersey.

Hoboken 1st street, looking west 1880-1890

C’est là que naissent leurs premiers enfants :

  • Mary Magdalene en 1874
  • Frances Elizabeth en 1875
  • John Adam Jr en 1880
  • Louisa en 1882
  • William Henry en 1885
  • Margaret en 1887

Vers 1888, la famille retourne s’installer à Brooklyn, ou naissent 3 enfants de plus :

  • George Frederick en 1889
  • Frank en 1891
  • Clarence Victor en 1892

John Adam y devient propriétaire d’une « livery stable« , une très grande écurie où il loue et vend des chevaux et des calèches, et où les propriétaires de chevaux peuvent les mettre en pension.

A cette époque, ce business était si florissant qu’on comptait une cinquantaine de livery stables à Brooklyn.

The Brooklyn Daily Eagle, 19 Jun 1873

Le recensement de 1900 et apporte des détails très intéressants sur la famille.

Extrait du recensement du quartier de Brooklyn – 1900

En 1900, WOLF John a 52 ans et sa femme Mary 48 ans. John travaille dans l’écurie, on apprend également qu’ils sont propriétaires de leur maison pour laquelle ils ont fait un emprunt. Son cités dans le foyer leur fils WOLF Johan A., 20 ans, qui travaille avec son père dans l’écurie en tant que « clerck », leur fille Louise 17 ans, ainsi que 4 enfants plus jeunes qui sont à l’école lors du passage du recenseur : William H. 15 ans, Margarate 12 ans, George F. 9 ans et Clarence V. 7 ans. Vivent également avec eux un neveu, SMITH Edward A., 18 ans, ainsi que la mère de Mary, BONNER Magdalena, 76 ans.

Leurs 2 filles aînées, Mary Magdalene et Frances Elizabeth, se sont mariées quelques années plus tôt :

  • Mary Magdalene a épousé vers 1893 de GROOT Hugh Irving, arrière-grand-père d’une COMBS Nancy avec qui je suis en contact et je collabore pour enrichir la branche WOLF américaine
WOLFE Mary Magdalene
  • Frances Elizabeth a épousé en 1896 PARKER Edgard Randolph, un dentiste au surnom de « Painless ».
WOLF Frances Elizabeth, dite Frankie

Et voici une photo de sa maison à Cupertino en Californie

PARKER home in Cupertino

En 1910, on retrouve WOLF John et Mary dans le Queens. Ils ne vivent plus qu’avec leur fille cadette Margaret, 22 ans, et une nièce Dorothy 6 ans.

Extrait du recensement du quartier du Queens – 1910
WOLF John Adam

Mary Ann décédera en 1921 à 68 ans, et John en 1931 à Brooklyn à l’âge de 84 ans.

La recherche des WOLF contemporains

J’ai commencé à retracer les branches WOLF issues des 9 enfants de WOLF John et BONNER Mary. Le travail est toujours en cours, mais les recherches ne se font plus dans les registres ou recensements. C’est désormais au rythme des contacts avec les descendants WOLF vivants, identifiés via Google, Facebook ou Linkedin, que j’arrive à raccrocher des WOLF de plus à l’arbre descendant.

Avec la particularité qu’ils sont éparpillés maintenant à travers tous les Etats-Unis, et que certains ont fait évoluer leur patronyme en WOLFE, de WOLFE voire DeWOLFE.

Voici un aperçu des descendants identifiés à date :

Ceux que j’ai pu contacter sont surpris d’apprendre qu’ils ont du sang Français, et forcément très intéressés par découvrir leur histoire. Jusqu’à traverser l’Atlantique pour visiter le village de leurs ancêtres à Achen ?

Prochaine étape : le projet ADN-Y WOLF

Comment les anciennes branches WOLF de Moselle, d’Alsace, de Sarre et du Luxembourg se raccrochent entre elles ? D’où viennent les WOLF qui ont repeuplé ces régions après la Guerre de Trente Ans ? Pour aller au-delà de ce qu’il est possible de découvrir en généalogie, la solution est maintenant la génétique. Je prépare actuellement un projet chromosome Y, pour regrouper au sein d’une communauté les généalogistes qui travaillent sur ces mêmes problématiques, et contacter des descendants WOLF vivants qui seraient prêts à faire un test ADN-Y pour faire progresser nos connaissances communes. Avis aux volontaires…

Autres articles similaires

Facebooktwitterlinkedinmail

2 réponses à « New York 1846 : la famille WOLF de Achen débarque en Amérique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *